Lequel choisir ?

 

PROLOGUE

Vous vous êtes déjà demandé : ‘’ pourquoi je ne délègue pas une ou plusieurs tâches ennuyantes de mon quotidien ? ‘’ Que ce soit physiquement (manuelle) ou numériquement (programme informatique), alors vous êtes comme moi !

Exemple :

  • Éteindre et allumer son aquarium, faut y penser !

Solution : la prise minuterie

  • Faire en sorte que votre chaudière réchauffe votre maison 30 min avant votre retour.

Solution : Lire le manuel d’utilisation du thermostat

  • Savoir combien de buts, Zidane a marqué durant sa carrière ?

Solution : Wikipédia

  • Calculer un devis sans avoir à utiliser sa calculette. Sûr, certains le font encore.

Solution : créer un tableur Excel

Et donc ?! Pourquoi tu me parles d’Assistant Virtuel ?

Intro 

Aujourd’hui, les gens se disent ‘’busy’’. Machinalement, si vous avez un problème, il y a toujours un des GAFA ou autres, pour vous pondre LE système révolutionnaire permettant de gagner en rapidité, flexibilité et in-fine, vous faire avaler que vous allez gagner du temps, du pouvoir d’achat et même devenir millionnaire.

OK, je vous explique !  J’ai 34 ans. Je suis un pur produit de l’ère digital. Passé du Walkman au Discman puis à l’Ipod. De mon Nokia 3310 (touche physique) à mon 1er Samsung Galaxy S (touche tactile), 3 ans après la sortie de l’Iphone 1 tout de même. De Lycos à Google. Du téléphone fixe (cher) à  MSN (asv – tu vois ce que je veux dire !) à Meetic. Attendez, attendez…De l’utilisation de cartes routières au GPS. Bref, ma génération s’est vue assistée continuellement pour que notre adolescence soit toujours plus pratique, simple et surtout rapide.

À 21 ans, j’arrive dans le vrai monde du travail avec bureau, PC, machine à café, etc… À l’époque déjà, je comprends qu’il y a déjà un gouffre entre mes collègues 30 ou 40tenaires et moi. Nous n’utilisons clairement pas la technologie de la même façon.  Une dizaine d’années  sont passées et je ne suis toujours pas millionnaire. La raison : plusieurs expériences dans différentes entreprises où j’ai appris, assimilé et compris pourquoi nous avancions à une vitesse moindre qu’aux US. J’ai alors décidé d’apporter ma contribution dans l’assistance en créant Deal&Get

  • Déléguer

Concrètement,  c’est le maître mot des gens qui avancent. Vouloir tout faire, tout seul nous rend multitâches. Or selon les dernières études, nous ne sommes clairement pas doués pour cela. Du moins, notre cerveau assimile beaucoup moins bien les informations et la rapidité d’exécution n’est pas au rendez-vous. Les femmes ayant un léger avantage sur les hommes à ce niveau là. A priori, Mesdames, vous arrivez à faire 2 actions simultanées dans certains cas. Ainsi, déléguer des tâches plus ou moins complexes permet un gain de temps précieux, pour n’avoir plus qu’à synthétiser les résultats finaux. A côté de cela, vous êtes concentrés sur le cœur de votre métier.

  • Que déléguer ?

En faisant une liste des tâches redondantes, chronophages que vous réalisez chaque jour, vous vous apercevrez que vous perdez près de 3heures par jour sur des choses secondaires et nuisibles à vos projets. Alors dans un premier temps, il faudrait vous séparer d’une de ses activités pour la remplacer par 1 heure à moment précis de la semaine. Si celle-ci peut être réglée digitalement (gestion boîte mail par exemple), prenez le temps de trouver les outils anti-spam et désabonnement newsletters (cleanfox). Vos prises de RDV ; vos posts réseaux sociaux ; l’édition de documents (devis, factures, rappels, newsletters) ; la relecture ou réalisation de fichiers (Word, Excel, Powerpoint) ; la réalisation d’éléments marketing simples (cartes de visites, flyers, brochures) ; modifications PDF ;  prise en charge de vos notes de frais ; activités commerciales ;  recherche d’adresses mails et web. Autant de choses réalisables digitalement par un assistant personnel ou un programme informatique. Voir aussi 10 tâches à déléguer.

  • À qui déléguer ?

À un assistant virtuel ! C’est quoi ça ! Ah oui, les trucs inventés par Google, Amazon et Microsoft ou Apple, respectivement Google Assistant, Alexa, Cortana et Siri !!!

Oui ! Mais pas que ! Bien qu’assez impressionnant à première vue, ces assistants virtuels là utilisent une partie des algorithmes de l’intelligence artificielle (IA), méthodes probabilistes complexes, qui active des conditions ‘’si ça…, alors fait ça’’ dans des objets reliés entre eux (IOT). Finalement, c’est une mécanique brut sans réflexion, qui sera perdue au moindre problème si vous ne lui ‘’parlez’’ plus ou si elle n’a pas compris votre demande. Pire, elle peut avoir compris n’importe quoi et l’appliquer sans votre consentement.

Exemple :

OK, Google…monte la chaudière a 21°c. Et il a compris 31… Mouais ! Pas top.

Ou encore Siri, envoie un mail de confirmation de RDV à Monsieur Lemaire. Voilà que la confirmation arrive dans la boîte mail de votre mère qu’elle ouvre grosso modo 4 fois par an !

 

Comme on dit d’un jouet tel que le Handspinner :

‘’C’est totalement inutile, mais parfaitement indispensable…’’

Et on lâche l’affaire au bout de 2 semaines !

D’autre part, ne demandez pas à ce genre d’outil de réaliser un tableau Excel ou de faire du commercial à votre place. Même si certains s’y essayent avec Julie Desk, notamment. Enfin bon, jetez un coup d’œil au prix !!! Payer une machine mono-tâche plus cher qu’un humain pouvant réaliser plusieurs tâches me paraît insensé.

En fait, je vous parle d’un assistant virtuel fait de chair et d’os. Il n’a de virtuel que sa position dans un bureau loin, voir très loin du vôtre. Par contre, il sait prendre des décisions de son plein gré.

Ici, 2 écoles.

  • L’assistant virtuel classique tel que mon bébé Deal&Get. Des clients choisis, fidèles, souscrivant à des offres mensuels quantitatives abordables, toujours en contact avec la même personne. Nous avons ainsi des objectifs communs et l’envie d’avancer ensemble !
  • L’assistant virtuel usine, souvent basé dans des bureaux de call-centers au Maghreb ou à Madagscar. Payé une misère alors que l’offre mensuelle ou horaire est hors de prix. Ne connait pas le fonctionnement français ou en ont une idée vague. Ne s’implique pas ou très peu dans votre projet.

 

Mais alors, à qui faire confiance !

Deal&Get a muri au cours de 2014. Pendant un an et demi, je passais mes journées à scruter ce que les autres faisaient et me suis même inspiré d’un système d’assistance virtuelle américain au départ pour créer mon propre site. Novembre 2015, mon site était fonctionnel, mais la société toujours pas créée. En effet, j’attendais le 1er client pour ne pas avoir à me retrouver sans ressources. Après 10 mois de prospection harassante et de contact opportun, en plus de mon travail de l’époque, mon 1er client arrive en Août 2016. En fait, le site ne m’apportait rien et ne m’apporte toujours que très peu. Je n’ai pas la maîtrise du SEO et pas spécialement envie de payer Google ou Facebook pour de la pub à laquelle je ne suis pas formé.

A vrai dire, je me disais même : ‘’Que font les autres que je ne fais pas ?’’

Aujourd’hui en 2019, soit 4 ans après le début de l’aventure, je visite toujours les sites concurrents d’assistants virtuels. Et bien, soit ils ont disparus, soit ils se sont transformés en quelque chose de complètement différents. Agence de service marketing pas clair, utilisant bêtement trop d’américanisme pour être compris par 90% de gens. Plus aucun service de commercial/vente du tout et appuient sur le fait qu’ils proposent des gens ayant au moins BAC+5 pour valider leurs tarifs.

Chez Deal&Get, nous sommes restés les mêmes. Même business model, même tarifs et la même envie d’être le prestataire qui vous ressemble !

La confiance s’acquière, comme l’amitié, sur la durée. Deal&Get déjà 4 ans d’engagement…

Plus d’infos sur www.dealnget.fr et info@dealnget.fr

CIS FRANCE

CIS FRANCE : Société Import/Export d’articles de cuisson et art de la table